Playboy France, au cœur de l’actu, a réalisé la seule interview d’Alexandra de Taddeo, la figure capitale de l’affaire Griveaux. Révélations !

Une jeune fille bourgeoise qui tombe amoureuse d’un artiste marginal, inclassable, exilé politique, condamné à de la prison en France et en Russie. Une jeune femme étudiante en un très sérieux master en relations internationales qui vit avec un homme qui s’est cloué les testicules, coupé l’oreille et qui a fait tomber un ministre. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Une histoire d’amour tragique des temps modernes, un remake de Roméo et Juliette, une histoire un peu à la Reine Margot ou je ne sais pas, avec peut-être Mathilde de La Mole de Stendhal. Qui est vraiment Alexandra de Taddeo ? Tout le monde l’a décriée en France, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, de la gauche à droite. Personne ne l’a soutenue. Qui est-elle vraiment ? Que s’est-il passé ?

Un entretien par Simon Wauquiez

Extraits :

Simon Wauquiez : Ce qui est bizarre, c’est qu’on n’a pas l’impression que Benjamin vous a traumatisée.

Alexandra de Taddeo : Non, pas du tout.

S. W. : On n’a pas l’impression qu’il y a une volonté de vengeance. On ne comprend pas tellement pourquoi vous avez fait ça contre Benjamin. On a presque l’impression que c’est un peu gratuit. Au contraire, vous avez l’air de dire que c’est un peu un pauvre type qui vous fait presque pitié. Est-ce qu’il y a une volonté de vengeance !

A. D. T. : Non, pas du tout. Je l’ai répété à maintes reprises.

S. W. : C’est assez étonnant parce que même chez des gens très haut placés, il y a un côté parfois gamin chez eux. C’est fou de penser que des ministres, ou plus globalement des gens qui ont des responsabilités énormes, restent parfois dans des paradigmes de gamins. Sur votre Twitter, j’ai appris que Benjamin Griveaux avait dit que lorsqu’il a couché avec vous, il avait l’impression d’être: « dans un mauvais clip de Mylène Farmer », et vous avez répondu que « ce n’est pas ce qu’il miaulait quand il avait sa tête entre mes cuisses».

A. D. T. : Il a attaqué en premier, j’ai juste rendu la pareille!

S. W. : Vous racontez ce qui s’est passé… Peut-on lire l’extrait ?

A. D. T. : Oui! J’espère que vous n’allez pas bafouiller !

S. W. : « Je lui ai proposé d’aller dans la chambre. La lumière était crue, je n’avais pas fermé les rideaux. J’ai retiré le tee-shirt, la jupe et le string que je portais. Il fit de même avec ses vêtements. Je m’assis, dos à la tête de lit, les jambes écartées. Il plongea vers mon entrejambe lécha mes cuisses, saliva. Il continua de lécher les cuisses, puis le pubis, saliva un peu plus. Sa bouche attrapa mes petites lèvres. Il les suçota, dégluti, bava, suçota davantage. Je sentais les draps humides sous les fesses. Ça me dérangeait. J’agitais mon bassin pour le déplacer sur une zone sèche. Il pensait que j’en avais eu assez. Il se redressa. Je n’en avais pas eu assez, mais je ne lui ai pas demandé de continuer plus longtemps. J’utilisais la housse de couette pour sécher la bave qui avait coulé sur mes cuisses. Il s’assit sur le rebord du lit et me toucha la hanche pour que je le monte. Je me mis sur lui et portais quelques coups de bassin. La sensation n’était pas agréable. C’était comme se fourrer un godemiché sans lubrifiant. Je crachais dans ma main et me touchais le clito tout en ralentissant le mouvement. Il proposa de changer de position. Je dis que non, c’était ok. J’ai compris qu’il avait fini après quelques mouvements seulement, lorsque son corps se crispa et qu’il commença à regarder de tous les côtés. Je m’écartais de la bite et remarquais une trace de sang sur la cuisse. Il me dit “C’est pas moi” ». 

Conclusion et explication de texte : vous dites qu’il bave, on comprend qu’il est un peu précoce. On a un peu l’impression que vous vous moquez d’un pauvre type.

S. W. : Et la scène avec Piotr est quand même moins romantique que celle avec Benjamin Griveaux. Benjamin Griveaux vous fait un cunni alors que Piotr vous sodomise direct.

A. D. T. : Avec Piotr, il y a aussi ce côté mécanique » 

Pour aller plus loin :

https  ://www.cafeyn.co/fr/publication/playboy-france/21942215‌

https  ://fr.readly.com/products/magazine/playboy-france  ?q=playboy‌

https  ://www.epresse.fr/magazine/playboy